19 juin 2011

Activistes pressent le gouvernement de laisser les NGO dans la zone

(signez la pétition plus bas)

 Born Free USA et des milliers de membres de Change.org  jeudi ont conseillé au gouvernement japonais de permettre aux sauveteurs dans la zone d'évacuation Fukushima d'aider les animaux mourants de faim qui ont été abandonnés. Depuis plusieurs semaines passées, des milliers d'animaux dans la zone d'évacuation autour du Fukushima Daiichi la centrale atomique ont été livrés à eux-mêmes.

“Des groupes de protection animale différents se sont mobilisés au Japon et sont disposés et prêts à aider ces animaux. Le gouvernement japonais doit simplement leur permettre l'entrée dans la zone,” a dit Linda Wolfe, l'associée aux programmes de Born Free USA . “La survie de nombreux 'animaux dépend d'une réponse compatissante des décideurs au Japon qui peuvent permettre un effort de sauvetage. Avec des milliers d'animaux innocents faisant face à des morts lentes, pénibles, il n'y a plus de temps à perdre.”

Quand la catastrophe nucléaire a frappé Fukushima, les fonctionnaires japonais n'avaient aucun plan pour évacuer dles animaux. Les gens ont été forcés de partir vite et ordonnés de laisser leurs animaux. Les premières semaines, on a permis aux résidents et aux sauveteurs d'entrer dans la zone d'évacuation à leur propre risque pour prodiguer des soins aux animaux, mais ils ne pouvaient pas apporter leurs animaux hors de la zone.

JAPANIMAL: beaucoup de groupes de sauvetage, dont ARK ont sauvé de nombreux animaux en les sortant de la zone à ce moment-là. Les propriétaires pouvaient faire de même si tempté qu'ils aient eu un moyen de locomotion, et que leur logement temporaire accepte leur animal. Je vous rappelle que la plupart des animaux ne sont toujours pas acceptés dans les centres d'accueils, et que les logements temporaires créés depuis les acceptent si les deux voisins sont d'accord.

Le 22 avril, le gouvernement japonais a statué une politique de fermeture stricte, en laissant ainsi des dizaines de milliers d'animaux sans aide pendant des semaines. La semaine dernière, des sauveteurs reportaient que quiconque entrerait  dans la zone d'évacuation pour aider les animaux serait arrêté.

JAPANIMAL: à ce jour personne n'a été arr^té. Hoshi san (voir catégorie "clandestins") a beau se rendre à la police à chaque fois, ils ne veulent pas l'arrêter!

 

 “La souffrance  en ce moment dans la zone d'évacuation Fukushima est terrifiante,” a dit Stephanie Feldstein, le rédacteur en chef pour Change.org. Born Free USA  “ ont donné une voix à ces animaux oubliés et des milliers de la communauté Change.org les ont joint pour les soutenir.”

 

 

L'Association d'Antivivisection du Japon croit que presque 675,000 animaux de ferme vibaient dans la zone d'évacuation avant le désastre. En tout et pour tout seulement 1,000 sont toujours vivants. Le nombre de chats et de chiens est inconnu, mais à partir du 23 mai, seulement 75 animaux avaient été sauvés de la zone d'évacuation. Le reste a dû trouver sa nourriture, eau et abri. Certains ont même été filmés sur la vidéo de surveillance du site extrêmement radioactif de la centrale atomique lui-même (TEPco).

JAPANIMAL: les fonctionnaires ont officiellement sauvé plus de 75 chiens et chats à ce jour, voir dans catégorie "politiques, le rapport de Tamaki)

 

Le 10 mai, le gouvernement japonais a permi l'entrée de résidents, en commençant une rotation qui leur permettrait de retourner dans leurs villages pour deux heures. Ils peuvent mettre en cage ou attacher leurs animaux à l'extérieur pour que les fonctionnaires viennent les recueillir. La rapidité des rapatriments est incertaine et il n'y a toujours aucun plan pour les animaux de ferme survivants.

JAPANIMAL: à ce sujet lisez l'artcicle dans la catégorie "les secours", vous verrez en détail la façon dont doivent procéder les propriétaires lors de leur retour chez eux, pour récupérer leur animal.

A présent que les animaux vivent librement, beaucoup de résidents ne sont pas toujours en mesure de trouver leurs compagnons pendant les deux heures. Au meilleur des cas , Wolfe a noté, ce système de rotation pourrait prendre plusieurs semaines, ou même des mois, avant que tous les animaux abandonnés puissent être soignés. “Les animaux survivants ont besoin d'une aide immédiate,” a dit Wolfe. “Ils n'ont pas plusieurs semaines.”

Pendant que le gouvernement japonais travaille avec les fonctionnaires locaux pour que la communauté se remette sur pieds, les sauveteurs locaux et internationaux se tiennent prêts pour aider les animaux mourants de faim dans la zone d'évacuation aussitôt qu'ils seront autorisés d'entrer.

SIGNEZ LA PETITION: http://www.change.org/petitions/help-save-animals-in-japans-quake-zone-updated

article traduit de:

http://www.japantoday.com/category/national/view/activists-urge-govt-to-allow-animal-rescue-groups-into-fukushima-no-entry-zone

Posté par japanimal à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Activistes pressent le gouvernement de laisser les NGO dans la zone

Nouveau commentaire