10 juillet 2011

A la Diete, Takamura questionne KAN Naoto sur la création de "la ferme de l'espoir"

Voici une partie de la conversation à la Diète, le 8 juillet. Takamura, demande directement au Premier Ministre ce qu'il compte faire des animaux de ferme dans la région de Fukushima.

TAKAMURA:""Le Maire SAKURAI de Minamisoma dit toujours - "Seul l'argent ne permet pas de reconstruire. La reconstruction doit permettre de récupérer une manière de vivre, c'est une bataille pour retrouver sa fierté."

 Il est fermier laitier lui-même depuis 26 ans – et dit:

 -"la sueur de la vache est ma sueur, nous vivons de leurs vies. Donc la souffrance d'une vache devient ma propre souffrance. Dans la zone interdite, il y a des animaux toujours vivants qui ont été abandonnés. Les fermiers évacués souffrent et  se blâment. Ils s'inquiétent au sujet de leurs animaux de ferme et font face à la demande du gouvernement d'euthanasier leurs bêtes, membres de leur propre famille.

-"Nous ne pouvons pas oublier qu'un fermier laitier dans Minamisoma s'est suicidé en laissant une note: “si seulement il n'y avait pas la centrale nucléaire.” Considérant les inquiétudes pour ces animaux de par le Japon et de l'étranger, je crois qu' en tant que pays nous ne pouvons pas les laisser mourir.

-""Sauver les vies des animaux de ferme revient à sauver l'honneur des fermiers victimes – ils ont besoin de leur fierté pour continuer d'avancer. Ce désastre provoqué par l'homme a causé de la souffrance et la mort pour beaucoup d' animaux innocents, aussi euthanasiés. Ceci est un blasphème contre la nature et est simplement absurde aux yeux des vicitmes. Le respect, l'appréciation et le respect révérencieux aux vies, sans celà, personne ne sera sauvé."""""

TAKAMURA continue: "De la zone interdite dans Minamisoma, 28 chevaux et 26 cochons ont pu être transportés à l'extérieur malgré une règlementation stricte. M. Maeda, le fermier des cochons, m'a dit avec un sourire que son petit-fils avait déclaré vouloir devenir vétérinaire pour succéder à ses affaires. Un espoir d'avenir comme celui de M. Maeda, d'un jour pouvoir rentrer à la maison et vivre à nouveau avec les animaux, ces espoirs de pouvoir travailler sont si précieux. Que pensez-vous ?""

-""Maintenant je veux poser une question au Premier Ministre. Les spécialistes en Biologie ont conseillé de protéger et contrôler les animaux qui ont été exposés à la radioactivité pour réunir des données biologiques précieuses et créer une Organisation de Recherche Nationale. Le nom provisoire serait " Centre de Protection et de Recherche pour les Animaux Affectés", mais que pensez-vous de ce conseil de créer une ferme qui générerait un espoir de futurs.""

REPONSE DU PREMIER MINISTRE:

""- M. Takamura, je voudrais exprimer ma gratitude pour être resté aux côtés des habitants de  Minamisoma et autres régions affectées et de votre soutien envers eux. Merci.

-M.Takamura m'a montré des photos de vaches et de cochons de la région m' a expliqué la situation. La proposition est très importante du point de vue de la recherche pour étudier ces animaux qui ont reçu des radiations mais aussi du point de vue du bien-être des animaux. Transporter des animaux à l'extérieur vers des bases de recherche et les observer peut représenter quelques difficultés dans la réalisation, mais je voudrais réagir à la proposition sincèrement.""""

Posté par japanimal à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A la Diete, Takamura questionne KAN Naoto sur la création de "la ferme de l'espoir"

Nouveau commentaire