25 septembre 2011

commnuniqué envoyé à associations, par Nathalie Alduc

LES PRISONNIERS DE FUKUSHIMA
Des milliers d’animaux de compagnie et animaux de ferme exterminés par le gouvernement japonais
Le 11 mars 2011, le nord-est du Japon était frappé par une triple catastrophe : un séisme de magnitude 9
suivi d’un tsunami dévastateur et un accident nucléaire à la centrale de Fukushima. Plus de 20 000 personnes
et des milliers d'animaux y ont péri.
Dès le 12 mars, le gouvernement japonais formait une zone d'exclusion de 20 kms autour de la centrale de
Fukushima et forçait les résidents à quitter leur domicile en y laissant leurs animaux de compagnie. Seules des
visites supervisées de quelques heures leur étaient concédées.

 colo

photo courtesy hoshi hiroshi   

Le 22 avril, le gouvernement déclarait la zone strictement interdite et condamnait officiellement les milliers
d’animaux à l’intérieur à mourir de faim et de soif. Avant le tsunami, il est estimé que plus de 10 000 chats et
chiens et au moins 675 000 animaux de ferme s’y trouvaient.
Début mai, face à l’incompétence du gouvernement japonais et à son intention délibérée de laisser les
animaux mourir de faim, de petits groupes de bénévoles japonais et étrangers bravent la loi, la police et les
radiations en entrant illégalement dans la zone afin de secourir et de nourrir les animaux des villages désertés
(souvent à la demande des familles évacuées). Ils parviennent chaque jour à extraire de la zone de nombreux
animaux, les faire soigner, adopter ou à les réunir avec leur famille. (Il est important de noter que lorsque les
animaux sont extraits de la zone, ils sont examinés et soignés par des vétérinaires et que leur état ne justifie
pas souvent de décontamination).

hoshi_familyo_1_

Malgré le courage et les efforts sans relâche de ces groupes, de nombreux animaux sont déjà morts de faim
et de soif dans d’atroces souffrances. Chaque jour, des animaux meurent à Fukushima.
Des milliers de signataires de pétitions japonaises et étrangères exprimant leur indignation et demandant que les animaux soient secourus ont brièvement poussé le gouvernement à agir mais leurs efforts aussi indécis que désorganisés ont été de courte durée. Après mensonges et apathie, l’intention du gouvernement japonais est devenue claire : les animaux de la zone d’exclusion de Fukushima ne seront pas secourus et sont condamnés à mourir de faim.
photo courtesy Hoshi hiroshi: sa famille équipée pour les secours

http://www.youtube.com/watch?v=XrHBUu5CuDMサムネイル

Alors, que les groupes de sauvetages - en particulier la famille Hoshi et Charles Harmison (LCA) - poursuivent leurs raids dans la zone et laissent nourriture et points d’eau sur des kilomètres afin de maintenir les animaux en vie dans l’attente d’une évacuation des animaux et que des refuges adéquats puissent les accueillir, un membre de l’association NPO SALA Network sonnait l’alarme le 12 septembre en informant les associations que le gouvernement avait commencé l’extermination de vaches laitières par injection de détergent, une méthode particulièrement inhumaine et causant une longue agonie, et que suivrait celles des chats et chiens par poison.サムネイル

http://www.youtube.com/watch?v=_mAjyaX9Hzw


IL FAUT AGIR IMMEDIATEMENT. Le gouvernement japonais doit être informé que sa tentative d’étouffer ses
crimes a échoué et que la communauté internationale se joint à l’indignation de ses citoyens en demandant
que soit autorisée l’évacuation immédiate des animaux de la zone d’exclusion vers des refuges adéquats.
Une requête sera envoyée lundi 26 septembre à l’ambassadeur du Japon en France et sa traduction au
gouvernement japonais.
Nous demandons :
• L’arrêt immédiat de toute euthanasie par injection de détergent ou poison.
• L’autorisation d’une évacuation massive des animaux par les groupes japonais ou étrangers
• L’aide à la construction de refuges pouvant accueillir les animaux extraits de la zone
Mardi 27 septembre, les animaux de Fukushima seront restés seuls, sans nourriture ni eau
depuis 158 jours.
ILS ATTENDENT NOTRE AIDE. NE LES ABANDONNONS PAS

 

Nathalie Alduc

Posté par japanimal à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur commnuniqué envoyé à associations, par Nathalie Alduc

Nouveau commentaire