28 septembre 2011

propaganda, "les animaux mutent et menacent la population!"

Nous remarquons dans certains articles basés sur des données japonaises forcément "officielles", que le gouvernement met tout en oeuvre pour qu'on laisse mourrir les derniers 800 chiens environs (estimés par Hoshi Hiroshi ce 26 septembre) qui survivent malgré la chaleur de l'été, le manque de nourriture, ansi que les quelques milliers de chats.
Alors on parle de "mutations", de" litières mises à bat et qui seraient totalement hostiles à l'homme", "et de plus porteurs de tiques, et de maladies de peau."

Elizabeth Oliver fondatrice du refuge ARK rectifie dans un message posté sur son site le 25 septembre
"L'article alarmiste mis en avant par le journal Yomiuri le 19 septembre et repris maintenant  par les
journaux internationaux, est vraiment préjudiciable. Ce qui est vrai, comme je l'ai dit dès le début, est que les animaux dans les 20km commenceront (ont commencé) à se reproduire et que leur progéniture sera sauvage. Toutefois les
chiens/chats qui sont  là depuis le début ne sont pas vraiment sauvages, ils sont juste devenus méfiants envers les humains et nerveux, donc plus difficiles à attraper; pas étonnant après avoir été laissés seuls pendant plus de six mois. Les
commentaires du docteur vétérinaire Baba  Kunitoshi  sont vraiment préjudiciables:
 " les chiens sont devenus comme fous et infecté iront en dehors de la zone et attaqueront les gens." 
 Il rapporte qu'il a vu un chaton qui avait semblé attaqué par des chiens et alors il a vu deux
chiens 10 kilomètres loin qui se sont enfuis loin dans la montagne. Quel est le rapport entre ces faits? Le chaton pourrait avoir été attaqué par des corneilles ou de grands rats. Il a également dit le :
"  le chiot apporté dans le refuge à Fukushima avait des puces et souffrait de problêmes de une peau."
Tous les chiots que nous sauvons dans de telles circonstances ont TOUJOURS des puces et des tiques
et donc des problèmes de peau. Les chiens venant de chez les éleveurs_sélectionneurs sont en de bien plus mauvaises condition: hernies, rotules glissées, acarides d'oreille, puces, cancers mammaires etc., etc. Dans quelles conditions
s'attendent-ils donc à retrouver ces animaux qui ont été sans contact humain pendant
plus de six mois ?
La seule maladie à laquelle je peux penser et qui pourraient être transmise à l'homme est la gale, mais elle est déjà 
bien répandue dans l'ensemble du Japon, portée par les ratons laveurs (tanuki) et les renards. Comme d'habitude les autorités locales emploient les techniques alarmistes pour justifier, ce qui sera, prochainement leur empoisonnement en masse , des animaux parasites dans la zone des 20km.
 Nous devons tout faire pour empêcher ceci ! SALA (Sauve les Animaux Aime les  Animaux) a signalé leur
pétition. Veuillez visiter leur site, compléter le formulaire et laisser un commentaire. Cette information et tous les commentaires alors seront remontés et présentés par SALA au gouvernement japonais pour protester contre l'extermination des animaux à l'intérieur de la zone 20K. Nous espérons que chacun se sentant concerné par ces
animaux  les aidera à travers cette pétition, nous devons obtenir autant de voix soutenant cette protestation que possible.
Merci de partager ce site, ce lieb, cette pétitions à tous ceux qui pourraient aider.
L'ARTCILE MENTIONNE PAR ELIZABETH EN ANGLAIS CI DESSOUS
 

Posté par japanimal à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur propaganda, "les animaux mutent et menacent la population!"

Nouveau commentaire