23 novembre 2011

à l'assemblée nationale, Ishiba met les pieds dans le plat

9 novembre:

Ishiba, député à l'Assemblée Nationale, du parti Jiyû Minshuto, Démocratique Libre a mis les pieds dans le plat et n'a pas lâché le morceau concernant les animaux d'élevage encore vivants et pour lesquels le gouvernement refuse parfois de donner une autorisation à leur propirétaire d'entrer dans la zone pour les nourrir.

Enfin un peu d'humanité! Je regrette seulement que le problême des chats et chiens, qui touche une plus grande partie de la population évacuée, et qui sont aussi en plus grand nombre, n'aie pas été plus longuement abordé. Je rappelle que plupart des animaux d'élevage ont été condamnés à mourrir de faim.

Transcription un peu résumée.

"Monsieur le Ministre, vous avez dit qu'il fallait régler ce problême des animaux avant fin décembre, mais Que faisons-nous des animaux avant la fin de décembre, on les bouge ou pas. Alors que personne n'accepte de s nourrir à la place des éléveurs. Ceci va à l'encontre de la loi de protection animale. décret 44. Ne pas alimenter ou donner de l'eau à un animal de compagnie, comprenant les vaches, cochons poulets, est répressible par la loi d'une amende de  500 000 yens.

Kanô, Ministre des Eaux et Forets prend d'abord la parole pour lui répondre. "oui je suis au courant".et puis "Nous nous occupons en ce moment même d'encercler les animaux dans les zones où la radioactivité est plus faiblepour les euthanasier."

 

Ishiba: "Je ne vous parle pas de cela. La loi des mesures particulières en cas de catastrophe nucléaire, puis la loi de Protection animale, et enfin les standards de protections, et vous, où vous situez-vous entre ces trois règlements."

 

Edano, Ministre des indemnisations liées à la catstrophe nucléaire répond: "avec cette catastrophe, la vie , la santé des humains a été la priorité, et nous n'avons pas pu nous occuper des animaux. Par ailleurs, notre ministère, en collaboration avec le ministère des Eaux et Forêts, sommes en train de mettre les moyens en oeuvre pour opérer les euthanasies, et s'occuper comme des animaux encore en vie."

Ishiba:"cette histtoire je l'entends depuis des mois déjà et entre temps des animaux perdent la vie. Pouvez-vous regarder en face cette photo horrible qu'on nous a montrée hier, sans avoir de la peine pou pleurer? Je me pose sincèrement des questions quant à l'humanité de celui ou celle qui ne serait pas touché par une telle image. Je me demlande dans quelle conditions et état d'esprit cette vache est morte. Vous venesz d'énoncer des règlements, qui d'ailleurs ne m'ont absolument pas convaincu, mais je vous demande, puisque la zone dans laquelle se trouvent ces animaux aété rendue inaccessible par le gouvernement, n'est-il pas son rôle et sa responsabilité de prendre le relai et de s'occuper d'eux?  Ou bien, après avoir pris des mesures contre la radioactivité pourquoi les propriétaires ne seraient-ils pas autorisés à venir les alimenter? Il est écrit qu'en cas de situation de catastrophe  naturelle, les propriétaires ou éleveurs doivent rapidement mettre à l' abri leurs bêtes, et les empêcher de se blesser. Dans notre cas, n'est-ce pas le rôle du gouvernement qui a imposé une évacuation et fermé l'accès à cette zone? Les propriétaires doivent-ils aller pleurer au poste de police pour implorer qu'on les laisse entrer?

En ce moment-même alors que nous parlons des vies s'éteignent. il est important d'agir tout de suite. Pourquoi ne pouvez-vous donc pas demander à ce que cela soit faire immédiatement?"

 

Edano: "je voudrais que vous compreniez que nous n'étions pas préparés à cette catastrophe. Le résultat en a été que pour les habitants comme pour les animaux nous n'avons pas été à la hauteur et nous en sommes profondément désolés. D'abors nous avons privilégié la vie et la santé des humains. Les force d'auto défense ont également intervenu, mais il y a eu une période où l'on ne pouvait leur demander d'intervenir pour les animaux.Ce qui fait que nous n'avons pas fait le nécessaire et nous souhaitons, en collaboration avec le Ministère des eaux et Forêts y remédier rapidement."

Ishiba: "Je n'insisterai pas davantage sur ce sujet, mais voyons, Edano, tu sais très bien dans quelles conditions morales se trouvent les éleveurs. En les écoutant tu as partagé leur peine, alors pourquoi ne pas agir, à présent que l'urgence des vies humaines est passée, malgré le fait que la situation ne soit pas stabilisée. Souviens-toi, sous le gouvernement précédent, les forces d'auto-défense ont sorti de la zone des vaches de Yamakoshi mura, je ne dis pas que le parti du Jimintô à l'époque avait raison sur tout mais, je le reconnais comme un acte humanitaire. Il n'est pas concevable que ce ne soit plus possible actuellement. Ce que nous demandons, c'est également que ces animaux soient surveillés afin d'observer les impacts sur leur santé. Vous connaissez les plaintes et le désarroi des éleveurs, alors n'y a-t-il pas des animaux que nous pouvions dès à présent évacuer et sauver?"

Kanô:" Hier nous en avons parlé et ma réponse est que nous avons mis en place une section de recherche sur ces animaux"(je crois qu'il fait référence aux recherches lancées avec la faculté de médecine vétérinaire de l'université de Kitasato, dont j'ai posté précédemment la traduction d'un article.http://japanimal.canalblog.com/archives/2011/11/20/22751170.html On voit bien le décalage des propos des deux hommes, Ishiba, lui se pose du côté de la vie, de l'humain, et Kanô n'envisage que le côté "euthanasie" ou "recherche")

 

Ishiba: "faites vite, arrêtez de faire pleurer ces éleveurs et sauvez ces vies."

Kanô: "Je vais m'y ateler des maintenant."

le lien direct:

http://www.youtube.com/watch?v=aG9IXXmhPUM&feature=player_embedded#t=0s

 

voici le lien vers la TV en direct des transmissions de l'assemblée Nationale du Japon:

http://www.shugiintv.go.jp/jp/index.php?ex=TD

Posté par japanimal à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur à l'assemblée nationale, Ishiba met les pieds dans le plat

Nouveau commentaire