18 avril 2013

Au refuge de Animal riends Niigata avril 2013

A l'occasion de mon dernier voyage au japon, j'ai eu l'immense joie de rencontrer Isabelle Gallaon Aoki, qui a fondé ce refuge il y a 5 ans.

http://www.afniigata.org/english/

La préfecture de Niigata au Nord ouest du japon est voisine de la préfecture de Fukushima, et suite aux catastrophes du 11 mars 2011, Isabella aidée de bénévoles sur place a pris avec elle de nombreux chiens, chats, poules, canards...

Mon expérience la plus forte sur place:

Un chien agé, venant de Fukshima est alité en permanence, et ses blessures sont pour ainsi dire boursouflées et à l'air. A la seule vue de son état je me suis sentie affligée, mais Isabella a eu cette phrase qui m'a marquée:

" Il a encore beaucoup d'appêtit, alors c'est qu'il a envie de vivre. Il souffre peut-être mais la douleur seule ne justifie pas de l'euthanasier. On peut avoir mal mais avoir toujours l'envie de vivre, s'il mange c'est qu'il souhaite encore vivre."

Bien sûr on lui donne des antibiotics pour  ses plaies, et il n'avait pas l'air de souffrir, il semblait paisible.

2013日本クリステル 040  le refuge à flan de montagne, dont le bâtiment à droite était une ancienne serre à champignons.

 

Les chiens rescapés de la région sinistrée de Fukushima, Isabella avant que la zone d'ecclusion ne soit instaurée est rapidement allée secourir les chiens et chats, puis continue régulièrement de conduire jusque Fukushima, où ses amies l'aident à dénicher puis secourir les centaines de chiens et chats devenus errants, dans un périmètre de 30 km environ. Ces chiens sont relogés temporairement dans ces deux cabanons construits après, il y en a 4 devant l'entrée du refuge. Chaque nuit un employé, à tour de rôle reste sur place pour surveiller.

 

2013日本クリステル 044                                                      2013日本クリステル 056  Le Dog run!! et ça court ça court dedans!!  Pendant que les 11 employés du refuge sont affairés à promener deux fois par jour tous les chiens, les autres, d'autres, à tour de rôle sont lâchés dans ce terrain vague défriché pour se défouler.

 

pendant mon séjour d'une semaine sur place, j'ai pu voir débarquer tous les jours des camions de livraisons de dons en nature de toutes sortes, des particuliers apportant des couvertures, à manger, ou bien des bénévoles venatn passer du temps en promenade avec les chiens les plus énergiques!

Et puis quelle joie de rencontrer les futures familles ou couples d'adoptants!!

2013日本クリステル 064  Pickie en ballade! quelle curieuse!

Pickie, le petit venu de Fukushima dont la maman est morte de filaria au refuge a été adopté par un couple d'un certain âge qui voulait un chien sans pédigré, un bon chien sociable.

Les conditions de l'AFN pour faire adopter un animal sont claires:

*l'animal ne restera pas attaché au bout d'une laisse (comme c'est très souvent le cas pour les chiens "de garde"),

*le chien devra pouvoir être gardé dans la maison, sinon dans un grand enclos dehors, mais rentré en cas de froid (car les hivers sont très rudes là-bas, plus d'un mètre de neige)

*chaque animal est stérilisé et vacciné avant de partir de l'AFN

2013日本クリステル 060   Les heureux poulets et canards!! une marre aménagée spécialeent pour ces visiteurs de Fukushima!!

 

Tant à dire sur le refuge de l'AFN!!

Ils ont été inspectés par les services sanitaires du Hokenjo juste au moment où je m'y trouvais, les conditions des animaux, leur habitat, leur nourriture, ceux qui ont été malades ou sont morts sur place, tout est inspecté.

Isabella ne prend pas des animaux détenus au hokenjo (fourrière où les animaux non recherché sont finalement gazés...)) car le hokenjo de la ville de Niigata de son côté se charge de faire adopter les animaux qui leur ont été aportés, soit par leur propriétaire désireux de s'en débarrasser, soit par des personnes qui ont trouvé l'animal dans la rue, souvent perdus.

Lors de ma visite au Hokenjo de la ville de Niigata justement, j'ai pu entrer et voir les chiens qui y étaient détenus.

La durée habituelle avant qu'ils ne soient "gazés " est de 4 à 8 jours environ, suivant les préfectures et le nombre d'animaux entrants, mais ici, ils ont pour politique de garder les animaux jusqu'à ce qu'ils trouvent à être adoptés. pour se faire, d'abord ils affichent dans les maieires de quartiers les photos des chiens et chats retrouvés, soupçonnés de s'être perdus. Le jour où j'y étais plusieurs chiens avaient déjà été identifiés et attendaient de retrouver leur maitre.

Les autres sont proposés à l'adoption sur le site de la ville.

Je précise que ceci est un fait plutôt encore rare au japon, tous les hokenjo ne proposent pas les animaux à l'adoption, et ne période de naissances de chats incontrôlées, tous les jours des portées entières sont gazées sur la champ... triste réalité...

http://www.city.niigata.lg.jp/kurashi/animal/inu_hogoken.html

 

Posté par japanimal à 12:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Au refuge de Animal riends Niigata avril 2013

Nouveau commentaire